Bienvenue Citoyen, inscris toi ou connecte toi pour obtenir tes nouveaux contrats

Login

Au commencement

Le SARD, fondée en 2014 de l'association de divers corps militaire sur Terre, fût créé afin d'apporter une force de frappe et soutien logistique aéroportée rapide, sur des théâtres d'opérations et situation de combat non officiel en employant des méthodes peu conventionnelles. Spécialisé dans la recherche et la destruction afin de maintenir la paix. Ce groupe militaire fut en premier lieux subventionné dans le plus grand secret par diverses nations et gouvernements, agissant systématiquement sans affiliation gouvernementale directe.

A partir de 2075, à la suite de l'invention de la technologie du moteur quantique par « Roberts Space Industries », Le SARD prit part petit à petit aux nouveaux défis de l'humanité et en quelques années, changea de cap sur sa mission initiale et devient un acteur de l'émergence de la conquête Spatiale humaine.

"Tôt ou tard, tu comprendras, que tu peu connaître le chemin ou l'emprunter"

Cal MASON

L'avènement Aérospatiale

En 2084, « SARD Aérospatiale » vue le jour profitant ainsi de l’activité en plein essor dans les domaines des technologies de pointe et aérospatiale, intensifiant sa spécialisation dans les domaines scientifique et d’ingénierie, relayant ainsi ses activités militaires en arrière-plan.

Le rêve matérialisé

En 2113, son objectif est d'apporter un soutien logistique a tout entreprise gouvernementale spatiale faisant suite au brevetage de la technologie de terraformation par RSI. L'humanité commença à se projeter sur d'autre monde. Les divisions « Industrie », « Transport & Commerce » furent créées afin d’y apporter une réponse rationnelle pour faire face à une demande croissante.

En 2120, SARD Aérospatiale fut sélectionné en vue de la préparation de la première tentative de terraformation de Mars. 5 ans plus tard, cet essai se solda malheureusement par un échec tragique ou plus de 5000 personnes y perdirent la vie. SARD Aérospatiale, participa activement aux missions de secours et de recherche désespéré d'éventuel survivant.

L'absolution

En 2140, la voie de l'Aérospatiale Civil emmargeât avec l'évènement du premier vaisseau spatial commercialisé, une nouvelle perspective vu le jour avec le « Zeus ». SARD Aérospatiale se transforma à cette issue en une organisation dédié à la conquête spatiale. Du fait de son implication active dans le premier projet de terraformation de Mars, l’organisation fût de nouveau retenue pour participer à la deuxième tentative de terraformation. En tirant des leçons du premier essai, l’expertise de SARD Aérospatiale permit d’atteindre cet objectif. Ce fut un véritable succès et une avancée considérable pour l’espèce humaine. L’organisation se diversifia petit à petit, grâce à l'amélioration des technologies et en apportant son soutien aux diverses entreprises Civil qui se lancèrent dans l'exploration du système solaire, à la suite à de nombreux contrats remportés.

Un saut vers
l'inconnu

En 2232, SARD Aérospatiale participe également à la première tentative d'exploration jusqu'au système stellaire le plus proche en réussissant à faire embarquer 160 hommes et femmes à bord d’« Artemis ». Sa mission était d'apporter expertise scientifique et de sécurité aux premiers colons de l'histoire de l'humanité. Ce nouvel exploit devait permettre de projeter l'organisation à l'échelle de l'Univers afin de tracer les premières routes commerciales et de ravitaillement de notre système a un autre. Ses occupants voyageant en stase le vaisseau fini par disparaître dans les confins de l'espace.

Entre 2241 et 2271, L'organisation mis a profits son expérience afin de permettre de localiser et retrouver l'Artemis, mais en vain. Le navire a disparu sans explication et sans laisser de trace. Durant cette période de multiples vaisseaux de recherche du SARD ainsi que d'autres organisations, disparaissaient dans cette région du Triangle de Neso. Cette région était à cet époque encore méconnu de l'espace lointain. A l'issue de ces incidents tragique le gouvernement décida d'interdire cette zone de vol. Faisant suite à une étude approfondie d’une dizaine d’année, une équipe de scientifique mandaté par le gouvernement et dirigée par Nick Croshaw, permit de découvrir que cette anomalie fut en réalité le premier point de saut vers un autre monde. Rendant ainsi réelle la théorie des trous de vers pouvant permettre l'expansion de l'humanité a une nouvelle échelle. Nick Croshaw fut ainsi reconnu comme le père fondateur des navigateurs modernes et embarquât avec une équipe réduite de volontaires dont plusieurs spécialistes du SARD Aérospatiale, à voyager dans un trou de ver. La Division Exploration emmargeât à l’issue de cette initiative audacieuse.